mercredi 14 décembre 2011

Maud Michaud / Missionnaires britanniques

La prochaine séance du GRER aura lieu ce vendredi 16 décembre. Nous pourrons entendre Maud Michaud, doctorante à l’Université Lumière Lyon 2. Elle interviendra sur :
"Possessing all the good temper of his race" : missionnaires britanniques et race à travers l’exemple de la Church Missionary Society au Buganda (1860-1900)


Au plaisir de vous retrouver.

jeudi 8 décembre 2011

Sexe, race et mixité dans l'aire anglophone

 
Le dernier opus du GRER vient de paraître :

Michel Prum (dir.), Sexe, race et mixité dans l'aire anglophone. Paris, L'Harmattan, collection "Racisme et Eugénisme", 251p.
ISBN  978-2-296-56624-8
 

 



 
Sommaire :
Introduction (Michel Prum)

Grande-Bretagne
Disséquer The Races of Men de Robert Knox : anatomie et théories raciales en Grande-Bretagne, 1820-1870 (Neil Davie)
De la zoologie à l’ethnologie : classification et mise en scène des "races" humaines dans l’Angleterre des années 1850 (Fanny Robles)
Beatrice Potter et la communauté juive russo-polonaise de l’East End (Janie Mortier)
L’ "Aliens Act" britannique de 1905 : race, nation et culture politique (Trevor Harris)
Homosexualité et eugénisme : la pensée d’Edith Ellis,1861-1916 (Florence Binard)
The Gender of Tolerance and Hate: Women, Philo-Semitism and Anti-Semitism in Britain in the late 1930s and 1940s (Julie Gottlieb)
Les cimetières britanniques à l'image du multiculturalisme britannique ? L'exemple de Southampton (Nada Afiouni)

Etats-Unis et Canada
The Missing Links to Darwin’s Origin of Species : darwinisme et racisme au carnaval de 1873 à la Nouvelle-Orléans (Aurélie Godet)
Les Indiens Cri du lac Lubicon : colonisation et gouvernance (Marine Le Puloch)
 
Australie et Afrique du Sud
Australie ‒ une histoire culturelle du "gène aborigène" (Ludivine Royer)
Des Blancs contre l’apartheid : à l’origine d’une lutte problématique (Thierry Vircoulon)

Marius Turda, Modernisme et Eugénisme

Vient de paraître, dans la collection "Racisme et Eugénisme" (L'Harmattan), 241 p.
Il s'agit de la traduction française par Emilie Syssau de Modernism and Eugenics, Londres, Palgrave Macmillan, 2010.

Marius Turda est Professeur à Oxford Brookes University et directeur du Cantemir Institute, Faculty of History, University of Oxford.

« Le plus éminent travail jamais produit par un seul auteur sur le mouvement eugénique international, le livre de M. Turda représente la pointe de la recherche. Modernisme et eugénisme soulève des questions fascinantes et complexes sur le lien entre eugénisme et race, modernité et nationalisme, qui seront longtemps reprises à l’avenir. »
Dan Stone, Professeur d’histoire moderne, Royal Holloway, Université de Londres.

La nation est-elle une « communauté imaginée » centrée sur la culture, ou plutôt une communauté biologique déterminée par son hérédité ? Modernisme et eugénisme aborde cette question dans une double perspective. D’une part, l’ouvrage s’intéresse aux technologies utilisées par divers scientifiques et hommes politiques européens entre 1870 et 1940 pour proposer une nouvelle définition du corps individuel d’un point de vue eugénique ; d’autre part, il met en lumière les représentations de la communauté nationale dans les discours eugéniques qui s’efforçaient de lutter contre un prétendu processus de déchéance culturelle et de dégénérescence biologique. Dans le sillage du regain d’intérêt pour l’histoire de la science et du fascisme, Modernisme et eugénisme envisage l’histoire de l’eugénisme non comme une variante déformée d’un darwinisme social grossier qui aurait trouvé son couronnement dans les politiques nazies de génocide, mais comme un élément à part entière de la modernité européenne, qui vit l’État et l’individu se lancer dans une quête sans précédent de renouveau d’une communauté nationale idéalisée.

mercredi 7 décembre 2011

Images et politiques de l'autochtonie

Pour celles et ceux d'entre vous qui travaillent sur les Amérindiens, deux séances de séminaire susceptibles d'être intéressantes:

Séminaire "Images et politiques de l'autochtonie : fantasmes et réalités" (EHESS) 
Irène Bellier, directrice de recherche au CNRS (TH)
Barbara Glowczewski, directrice de recherche au CNRS (TH)
Marie Salaün, maître de conférences à l'Université Paris-Descartes (TH)
2e lundi du mois de 11 h à 15 h (amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail 75006 Paris), du 14 novembre 2011 au 14 mai 2012. Pas de séance le 9 avril
  • 2e séance, Lundi 12 décembre 2011 : Nostalgies et virtualités chez les Amérindiens du Canada
La Nouvelle Kahnawake, (2010, 49’, HD) , film d’Olive Martin et Patrick Bernier, mélange de fiction, chant et documentaire qui, selon les réalisateurs, « explore la figure de l’indien et le bouleversement de notre perception de l'espace engendré par les nouvelles technologies de l'information ». 
Last call indien (2010, 60') documentaire de Sonia Bonspille Boileau, de grand-père Mohawk, qui cherche « les raisons et les façons dont une autochtone de dernière génération peut s’accrocher à sa culture alors que sa plus grande référence amérindienne est décédée ».
  • 3e séance, Lundi 9 janvier 2012 : Terres récupérées, ennui et écologie chez les Lakota, USA
Lakota Land, terre de survie (2009, 93'), documentaire de Sophie Gergaud et Edith Patrouilleau tourné à Pine Ridge. En présence de Sophie Gergaud.
http://www.lakotaland.blogspot.com
Après plus d’un siècle de politique fédérale visant à déposséder les Amérindiens de leur territoire, les Lakota décident de mettre le passé douloureux de la colonisation de côté et de regarder de manière constructive vers l’avenir. Un mouvement de récupération des terres se met en place. Des projets économiquement viables, respectueux de l’écologie et de leur culture, luttant contre la pauvreté et le désœuvrement, voient le jour.
Ce film sera l’occasion de débattre de la condition actuelle des Indiens aux États-Unis, à l’aube d’une politique visant à répondre au dispositif ouvert par l’adoption de la Déclaration des Droits des Peuples Autochtones sous la présidence de B. Obama.

dimanche 27 novembre 2011

CFP - CRECIB/SAES 2012

Atelier CRECIB - Congrès SAES Limoges 2012
De Josephine Butler à Mary Whitehouse. Les mouvements britanniques pour la réforme morale entre progressisme et réaction

Le mouvement pour l’abolition de l’esclavage a servi de modèle à d’innombrables groupes de pression. On y a vu l’exemple même d’une cause morale oeuvrant pour la libération d’une partie du genre humain, voire de son ensemble, bref d’une alliance objective entre morale, foi et progressisme. A l’inverse, la morale et la foi ont souvent été mises en avant par des mouvements désireux de lutter contre une libération des mœurs perçue comme décadente. On serait donc tenté, dans le sillage d’un Roy Jenkins qui appelait de ses vœux l’avènement d’une civilised society à l’aube des années soixante (The Labour Case, Penguin, 1959), d’associer la notion de rigorisme moral à celle de conservatisme politique. Le fait que le projet thatchérien se soit donné à lire comme une entreprise de restauration morale tout autant que de radicalisme économique a renforcé cette perception, de même que certains épisodes ultérieurs comme la campagne « Back to Basics » lancée par John Major. Le schéma est d’autant plus séduisant qu’il paraît s’appliquer à d’autres sociétés (avec en prime, au moins dans le cas britannique, l’apparence d’un renversement complet de la dichotomie rigoristes/libertaires sur l’échiquier politique au cours du vingtième siècle, si l’on pense à la forte empreinte du méthodisme sur les premières générations de dirigeants travaillistes, par exemple).
L’analyse fait toutefois rapidement apparaître le caractère réducteur d’une telle présentation. Les clivages politiques, qui traversent d’ailleurs certains parcours individuels, ne suffisent pas à rendre compte de certains processus de mobilisation quand il s’agit d’abord de « lutter contre le péché ». Il n’est pas certain que des catégories plus pertinentes comme le milieu socio-culturel ou l’appartenance et la pratique religieuses épuisent le sujet. En outre, la périodisation suggérée plus haut (évolution de la droite vers la gauche du camp « libertaire ») fonctionne-t-elle en dehors de quelques individus de premier plan et de stratégies gouvernementales ? A quelles aspirations et à quelles inquiétudes répond ce type de mobilisation ? Quel a été son impact dans un siècle de sécularisation des esprits ? Où se situe la ligne de partage entre force d’émancipation et force d’oppression, de « réaction » et de « progrès » ? Quel regard porter sur l’historiographie et les études antérieures, souvent informées par des enjeux militants contemporains ?
L’une des ambitions de cet atelier sera d’appliquer ces questions, dans un cadre britannique qui n’exclura pas certaines études comparatives, à l’ensemble du champ des « croisades morales » (tempérance, jeu, sexualité, contraception et avortement, censure littéraire, théâtrale et filmique, droits des minorités sexuelles, observance du Sabbat, droits des animaux, etc. Cette multiplicité illustre la plasticité de la notion même de croisade morale). On se propose de reprendre le flambeau là où il a été déposé dans une étude récente (M. J-D. Roberts, Making English Morals. Voluntary Associations and Moral Reform in England, 1787-1886, Cambridge U P, 2004). Un point de départ possible serait la création en 1885 de la National Vigilance Association, point d’orgue de la campagne très ambivalente pour l’abolition des Contagious Diseases Acts, dont Josephine Butler ne représentait qu’un des pôles. Ces travaux permettront peut-être d’analyser l’évolution des débats sur la notion de permissivité, ainsi que sur les rapports entre religion, morale et politique (des années 1880 à la fin du vingtième siècle, voire au début du vingt-et-unième).
Observons enfin que le combat pour la réforme morale peut se lire comme la quête implacable d’une certaine forme de transparence, où la frontière entre vie publique et vie privée se trouve souvent remise en cause.

Prière d’adresser vos propositions avant le 5 décembre à Emmanuel Roudaut (IEP de Lille), emmanuel.roudaut(a)orange.fr

CFP - Recherches britanniques

Migrants, Minorities, Exclusion and National Identities in Britain & the Commonwealth
Recherches britanniques, Issue number 3
Deadline for proposals: May 15, 2012
Deadline for articles: September 30, 2012
Articles online: November 2012

As from the late 1940s, and even more from the 1980s, the United Kingdom has become increasingly multi-ethnic. Along with this demographic change, debates have been going on about the integration of immigrants and the means to fight racial discrimination. Policies to this effect were implemented as from the 1960s and were accompanied by restrictive measures aimed at limiting immigration from outside Europe. Multiculturalism, a concept initially developed in Canada and then exported to Australia and New-Zealand, became the official policy of New Labour in the late 1990s. However, this strategy of recognition and promotion of diversity has been called into question since the 2005 London bombings.
These evolutions contributed to the questioning of the definition of British identity. Since the late 1970s, historians, sociologists as well as politicians have been pondering the evolution of Britishness. This issue may provide an opportunity to discuss the multicultural project and its limits, in Britain and in the Commonwealth, especially as regards Muslim communities. Indeed, since the late 1980s, debates about integration, multiculturalism and national identity have largely focused on them.
It would seem relevant to examine the specificity of the situation of economic migrants and political refugees in each nation of Britain and in the Commonwealth. Authors could try to define national or regional distinctive features concerning immigration laws, but also as regards the integration of migrants. Do national policies interact? To what extent is the status of ethnic minorities dependent on current debates over the redefinition of national identities? Conversely, are reflections on these identities affected by discourses on immigration? Should the cosmopolitan nature of identities be taken for granted in the wake of globalization and should the concept of ‘transnational’ or ‘post-national’ identity be regarded as valid? Patterns of ethnic minority mobilisation and their representation in local and national institutions should also be compared. Likewise, we should take stock of current reflections on access to citizenship, especially regarding naturalisation requirements. 
This issue could also aim at a comparison of perceptions of immigration and integration issues in Britain and in the Commonwealth. Are stronger border controls unanimously supported within the United Kingdom? Are Commonwealth member states as distrustful of immigrants? What are the effects of community cohesion policies promoted under Gordon Brown? Have similar schemes been supported by governments in other countries? Are we in a position to measure the impact of migrants on education systems? What sort of schemes have various countries implemented in order to give minorities easier access to job markets? What part did voluntary and community organisations and private corporations play in this integration process?
Besides its political and social aspects, this theme can also be approached from a cultural history perspective. On the one hand, contributors could examine the representation of immigration in the media (the press, cinema, television, the Internet). How are migrants and ethnic minorities portrayed? To what extent do these pictures influence public opinion? On the other hand, processes of institutionalisation of the memory of immigrant communities through commemorations and museums could be compared, including the use of oral history sources.

Proposals for papers of 1,000 words in length at most as well as a brief CV of the author(s) may be emailed by May 15, 2012 to Gilbert Millat gilbert.millat(a)univ-lille3.fr or Philippe Vervaecke philippe.vervaecke(a)univ-lille3.fr.

mercredi 16 novembre 2011

JE Circulation(s) dans et vers les îles britanniques

Appel à communications sur des thèmes non sans lien avec les problématiques du GRER :
Journées d’études, 2 – 3 février 2012
Université Toulouse le Mirail, Laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes
Cette journée d’étude, « Circulation(s) dans et vers les îles britanniques » organisée par l’axe 4 du laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS) de l’université Toulouse le Mirail, débute un cycle de journées d’études qui tenteront de dresser un état des lieux des divers types de circulations qui ont affecté les îles britanniques au cours des dernières décennies. Les communications présentées lors de cette première journée feront l’objet d’une publication dans la revue en ligne du CAS, MIRANDA.

Pour cette première journée, il sera entendu par le thème de ‘circulation’ :
Circulation des personnes :
- Etudiants étrangers et « marché » britannique de l’enseignement supérieur, marché récemment mis à mal par les restrictions en matière d’immigration des étudiants étrangers.
- Circulation des travailleurs relevant de « l’immigration choisie »
- Circulation des Européens (en provenance des anciens pays du bloc de l’Est, mais pas exclusivement) attirés par la souplesse des modèles économiques britannique et irlandais. Ex : Français installés à Londres ou Dublin ; Polonais, Tchèques etc.
- Circulation interne au Royaume Uni : étudiants britanniques qui, en raison de l’augmentation des frais de scolarité, affluent vers l’Ecosse et ses universités ; jeunes diplômés du nord du pays à la recherche de débouchés professionnels dans le sud du royaume.

Circulation des idées, concepts et modèles :
- Idéologie d’extrême droite : vigueur du BNP ou de mouvements nationalistes tels que le UKIP ou la English Defence League et liens éventuels avec des mouvements analogues en Europe.
- Ecologie politique.
- Modèles d’intégration français, américain, britannique : entre multiculturalisme, assimilation, interculturalisme. Poids du transfert de politiques publiques
- Affaires étrangères et diplomatie.
- Systèmes éducatifs.

Les propositions de communication (200 mots) en anglais ou français accompagnées de quelques lignes de biographie sont à envoyer avant le 5 décembre 2011 à Catherine Puzzo (puzzo(a)univ-tlse2.fr) ou Vincent Latour (vincent.latour(a)wanadoo.fr).

mardi 15 novembre 2011

Marie Terrier / Annie Besant

La prochaine séance du GRER aura lieu ce vendredi 18 novembre. Nous pourrons écouter Marie Terrier, doctorante à l’université Paris 3 Sorbonne nouvelle, qui interviendra sur :
Les modalités de l’amélioration de la « race humaine » dans le néo-malthusianisme d’Annie Besant

Au plaisir de vous y retrouver.

mardi 8 novembre 2011

August riots

"The August riots in England - Understanding the involvement of young people" (pdf)
October 2011
Prepared for the Cabinet Office
by NatCen, Britain’s largest independent social research organisation

Contents:
The Research Team 2
Acknowledgements 3
Executive Summary 4
1 Introduction 9
1.1 Study aims and objectives 9
1.2 Overview of our approach 9
1.3 About this report 11
2 What happened? 13
2.1 Tottenham 13
2.2 Peckham 15
2.3 Clapham Junction, Battersea 17
2.4 Salford 19
2.5 Birmingham 21
2.6 Unaffected areas 23
3 Who was involved? 25
3.1 Watchers 26
3.2 Rioters 27
3.3 Looters 27
3.4 Non-involved 28
3.5 Moving between different types of behaviour 28
4 Why did young people get involved (or not)? 30
4.1 Motivators of involvement: what were the benefits? 31
4.2 Factors which facilitated or inhibited involvement 33
4.3 Making choices 48
5 Summary of key findings 53
5.1 Next steps 54
Technical Appendix 55
Figures
Figure 1.1 – Research design 10
Figure 3.1 – A typology of involvement 25
Tables
Table 4.1 – Factors affecting decision-making of young people 34

jeudi 3 novembre 2011

Maggy Hary / Palestine

La prochaine séance du GRER aura lieu demain, vendredi 4 novembre. Nous pourrons entendre Maggy Hary, Maître de conférences à l’Université Paris Diderot, qui interviendra sur :
De la Déclaration Balfour à la création d'Israël : représentations de la communauté juive de Palestine chez les Britanniques du mandat.

Au plaisir de vous y retrouver.

jeudi 27 octobre 2011

Lectures: "Four Lakota Lives"


Raymond J. DeMallie, directeur de l’American Indian Studies Research Institute, Indiana University (Bloomington, USA), professeur invité à l’EHESS, donnera quatre séminaires à l’EHESS en novembre 2011.

This series of lectures, “Four Lakota Lives,” will use autobiographies recorded in Lakota, the native language of the Sioux Indians of the Great Plains, as a means of exploring the diversity of experiences of Native peoples in the late nineteenth and early twentieth centuries. Using theoretical concepts from anthropology in combination with historical methods, the lectures will both exemplify the practice of ethnohistory and provide insight into the cultural and social dynamics of the Lakota as they underwent the difficult transition from nomadic buffalo hunters to sedentary reservation dwellers.

1) « Alex Adams (Charging Crow, Kangi Atakpe): A Mixed-Blood Life from Warrior to Cowboy »
Lundi 7 novembre, 17h-19h, séminaire collectif du MASCIPO, coordonné par Anath Ariel de Vidas et Gilles Havard, salle du conseil A, R -1, bât. Le France, 190-198 av de France, 75013 Paris.

2) « Emma Valandrye: A Mixed-Blood Woman’s Life on Pine Ridge Reservation »
Lundi 14 novembre, 15h-17h, séminaire d’Emmanuel Désveaux (« Vertiges du primitivisme, raison de l'ethnographisme »), salle 1, 105 bd Raspail, 75006 Paris.

3) « George Sword (Miwakan Yuhala): From Warrior-Shaman to Indian Policeman-Church Deacon »
Mercredi 16 novembre, 17h-19h, séminaire de Marie Mauzé et Joëlle Rostowski (« Histoire et anthropologie des sociétés nord-amérindiennes »), salle 12, 105 bd Raspail, 75006 Paris.

mardi 18 octobre 2011

Cues as simple as what people wear affect how we perceive their race

Source: nsf.gov 
By News Staff
September 26, 2011
A sample of the kinds of faces shown to participants in the study, which "shows how the perception of a face is always a compromise between the visual cues before our eyes and the baggage we bring to the table, like the stereotypes we hold,” says Jonathan B. Freeman, G12.

The perception of race can be altered by cues of social status as simple as the clothes a person wears, according to a new study by an interdisciplinary team of researchers from Tufts, Stanford and the University of California, Irvine.
More than a simple reaction to facial features, racial categorization represents a complex and subtle process powerfully shaped by context and the stereotypes and prejudices we already hold, researchers say.
In the experiments, study participants were asked to determine the race of computerized faces. Faces accompanied by business attire were more likely to be seen as white, while faces accompanied by janitor attire were more likely to be seen as black.
A hand-tracking technique, which recorded participants’ hand trajectories while using a mouse to select a racial category on the computer screen, also revealed far more subtle influences of stereotypical status cues.
Even when participants ultimately decided that a face with low-status attire was white or a face with high-status attire was black, they showed that they were still drawn to the other race that was stereotypically tied to the status cue by moving the mouse slightly closer to that response before making their final decision.
The perception of race can be altered by cues to social status as simple as the clothes a person wears.
“The study shows how the perception of a face is always a compromise between the visual cues before our eyes and the baggage we bring to the table, like the stereotypes we hold,” says the study’s lead author, Jonathan B. Freeman, G12, a doctoral candidate in psychology in Tufts’ Graduate School of Arts and Sciences. The paper, “Looking the Part: Social Status Cues Shape Race Perception” appears in PLoS ONE, published online Sept. 26.
The results also highlight one of the possible mechanisms through which subtle and unconscious racism continues to occur.
“Racial stereotypes are powerful enough to trickle down to affect even basic visual processing of other people, systematically skewing the way we view our social world,” says Freeman.
Status cues had the largest effects for the faces that were most racially ambiguous, a notable finding given recent and projected growth of the multiracial population in the United States.
Other Tufts researchers contributing to the paper were Matthias Scheutz, an associate professor of computer science in the School of Engineering, and Nalini Ambady, who was a professor of psychology in the School of Arts and Sciences when the research was done and is now professor of psychology at Stanford.

mardi 11 octobre 2011

Histoire et civilisation du monde germanique

Pour les membres du GRER s'intéressant également à l'espace germanique
Séminaire M2 2011-2012 : Histoire et civilisation du monde germanique du Moyen Age à nos jours : Méthodologies et problématiques
Dirigé par Claudine Delphis, avec la participation de Marie-Louise PELUS-KAPLAN, professeur émérite d’histoire, Paris VII
Université Paris 7 Denis Diderot
Ce séminaire se tient le mercredi de 17 à 19h, salle 06, sur le site « Montréal », au 103, rue de Tolbiac (Dalle des Olympiades), 75013, Paris (métro Olympiades, ligne 14 ; Bus 62, 64 ou 83, station « Tolbiac-Baudricourt »).
Séminaire également ouvert aux étudiants de doctorat et de M1.
  • Mercredi 5 octobre 2011, introduction, méthodologie du master (Claudine DELPHIS, Marie-Louise PELUS-KAPLAN).
  • Mercredi 12 octobre 2011, Heidi KNÖRZER, chercheuse, directrice de la section d’allemand à l’Ecole Polytechnique, « Champions de la même cause : les rédacteurs de l’Allgemeine Zeitung des Judenthums et des Archives israélites entre France et Allemagne ».
  • Mercredi 19 octobre 2011, Vincent DEMONT, maître de conférences, Paris X-Nanterre, « Le commerce entre Juifs et Chrétiens à Francfort sur le Main dans la première moitié du XVIIe siècle ».
  • Mercredi 2 novembre 2011, Guillaume ROBIN, maître de conférences, Paris V-Descartes, « L’apparition du film sportif ouvrier : genre autonome ou genre hybride ? ».
  • Mercredi 9 novembre 2011, Laurence DUCHAINE, maître de conférences, Paris X-Nanterre, « Les Juifs de Berlin entre Est et Ouest (1945-1990) ».
  • Mercredi 16 novembre 2011, Annie LACROIX-RIZ, professeur émérite d’histoire contemporaine, Paris VII-Denis Diderot, « La collaboration patronale franco-allemande de l’avant-guerre à l’Occupation, sur la base du cas symbolique Renault ».
  • Mercredi 23 novembre 2011, Indravati FÉLICITÉ, agrégée, doctorante en histoire des relations internationales à l’époque contemporaine et moderne, Paris IV-Sorbonne, « Communiquer avec le Roi Soleil : modes d’expression et contenus de la diplomatie des Etats du nord de l’Empire face à la cour de France (XVIIe-XVIIIe siècles) ».
  • Mercredi 30 novembre 2011, Denis BOCQUET, chercheur, Ecole Nationale des Ponts et Chaussées-Paris Tech, Marne-la-Vallée, « 1977-2007. Trente ans d’urbanisme à Berlin ».
  • Mercredi 7 décembre 2011, Claudine DELPHIS, professeur, Paris VII- Denis Diderot, « L’inauguration du monument de la bataille de Leipzig en 1913 et les réactions de la presse française ».
  • Mercredi 14 décembre 2011, Laurent DEDRYVÈRE, maître de conférences, Paris VII-Paris Diderot, « Images du hussitisme dans le milieu national allemand d’Autriche (1880-1918) ».
  • Mercredi 11 janvier 2012, Niko ROHÉ et Alexander ZALOJNOV, étudiants en master 2 (Cursus intégré franco-allemand Bielefeld-Paris VII) : « Présentation de l’état de nos travaux ».
  • Mercredi 18 janvier 2012, Marie-Louise PELUS-KAPLAN, professeur émérite d’histoire moderne, Paris VII-Denis Diderot, « Danzig et son patrimoine ».

dimanche 9 octobre 2011

Bénédicte Deschamps / exilés italiens aux US

La première séance du GRER, pour sa quatorzième année, aura lieu ce vendredi 14 octobre.
Ce sera l'occasion d'écouter Bénédicte Deschamps, Maître de conférences à l’Université Paris Diderot, qui interviendra sur : 
De la liberté en Italie et de l’esclavage en Amérique : les exilés italiens face la question raciale aux États-Unis (1840-1870)

Au plaisir de vous retrouver vendredi.

mardi 4 octobre 2011

CFP - (Dis)placed childhoods

The Revue d’histoire de l’enfance irrégulière / Journal of the History of "irregular" Childhood is a scholarly, peer reviewed journal focused on the history of marginalized childhood and youth. See : http://rhei.revues.org/

RHEI no. 14 (end-2012 edition) “(Dis)placed childhoods. Forced migrations and youth welfare policies of the 19th and 20th centuries.”
Editorship of David Niget and Mathias Gardet

Most of the young people placed in institutions under child welfare policies were in fact displaced or “migrated”. Authorities and philanthropic societies have, over the past two centuries, proceeded to displace tens of thousands of children: they were separated from families who were deemed to be corrupting, kept away from their neighbourhoods and from socialising with criminals, moved away from towns and cities to fulfill a recurring dream of reversing rural exodus, which was at first only a fantasy and which then became more and more real.
But some children were displaced in a more systematic and planned way, not only in order to distance them from their homes, but also just to establish them elsewhere. Thus, some policies implemented a deliberate and thoroughgoing programme of mass displacement of juvenile populations, often beyond national borders, in accordance with colonial objectives, specific political situations. These programmes can be correlated to wars and regime changes, educational and ideological utopias or specific institutional strategies. Therefore, the justification for the removal of the children from their home environment was either to punish them or to establish a utopia.
Biopolitical issues have emerged : Was it about removing bad influences from the State or about regenerating the nation by transplanting its offspring in a healthy and promising substratum? In the name of the imperialism or colonisation, children from working-class English families were sent to Canada, Australia, New Zealand and Rhodesia from the 1870s. In France, children in care and young offenders were sent to Algeria. Young Gypsies Aboriginals, Indians, Malaisians and Reunion islanders wereforcibly placed in foster care, boarding schools, or moved to England or France to achieve the “civilizing” goals of settlement or religious missions.
The totalitarian regimes of the 20th century radicalised and systematised these State interventions: Nazi Aryanism, communist propaganda, the terrorism of South American regimes, they all used the same excuse of child welfare to organise their collective kidnapping and forced migration. From 1919, through nascent international organisations, democracies tried to regulate juvenile population displacements, in accordance with fledgling international law and in the name of a new humanitarian morality. These displacements of children are therefore not merely the result of a political situation, or of chance selection of the most vulnerable victims. From the 19th to the 20th century, migration became a tool for the political management of populations, of which childhood is emblematic.

This colourful but little known history raises questions for any historian:

• What is the relationship between biopolitics and childhood? How does the increasing concern to pursue a population policy, with the future planning and management of human resources of contemporary societies in mind, lead to the formulation of childhood policies within the ambit of demographics, and more specifically the control of migration flows? How do humanitarian organisations become involved with these policies?
• What is the status of childhood within the creation of State policies? From the citizen to the “new man”, how does childhood and youth become interpreted into political meaning and absorbed into the heart of the nation? What about the notion of the Empire and child exploitation within this colonial enterprise?
• How are gender, class and ethnicity analysed within these questions relating to migration? Are young girls displaced with a view to populating? In the colonial enterprise, is the displacement of young orphans from cities to Africa an attempt to “whiten” the colonies, or to perpetuate, with regard to Canada, Australia or New Zealand, ethnically homogenous colonies? What about acculturation goals reflected by the displacement of “indigenous” children? Finally, which social class are these state interventions and charities aiming for? Is it to shape a new colonial or political elite using deprived children?
• What organisations did support these displacements? Displacement policies, exclusive from the State, also resulted from the intervention of private, philanthropic and religious or political parties. What kind of devices did these displacement policies put in place? What kind of institutions? Were they open, closed, educational or punitive? Did they involve institutional violence and did they include compensation policiesin recent years?
• What expertise was involved in this undertaking? Were demographic and economic reasons used? What was the role of social work in the identification of those to be displaced? Were medicine and psychoanalytic methods used to select young people?

In the last instance, submissions for publication in this edition of the journal RHEI are invited to address the question of these forced migration policies. They should offer a better understanding of how (dis)placed children become instruments of power, tools in international relations and political subjects without political rights.

Proposals for papers (in French or English) should contain name, institutional affiliation, title, abstract of 250-500 words, short CV and e-mail address.
Deadline for submissions of proposals: October 31, 2011.
Deadline for submissions of final papers (in French or English): February 1st, 2012.
Release date: November 2012
Contact address for proposals and information: david.niget@uclouvain.be

vendredi 23 septembre 2011

Building Reconciliation and Social Cohesion through Indigenous Festival Performance

En particulier pour les spécialistes du Canada, de l'Afrique du Sud et de l'Australie :
Le symposium "Building Reconciliation and Social Cohesion through Indigenous Festival Performance" organisé par le projet ‘Autochtonie dans le monde contemporain: politique, performances, appartenances’ se tiendra à l’Université de Londres à Paris les 17 et 18 novembre 2011. Les propositions de communication sont accessibles sur le site web.

En raison du nombre limité de places disponibles, les personnes souhaitant assister au symposium sont invitées à contacter Estelle Castro à l'adresse suivante : Estelle.castro@rhul.ac.uk, en précisant leur domaine de recherche ainsi que leur intérêt pour les thématiques abordées.
La plupart des communications se feront en anglais. Elles seront accompagnées d’un résumé en français. L’interprétariat sera assuré pendant les débats.

Estelle Castro, Postdoctoral Research Associate
Indigeneity in the Contemporary World: Politics, Performance, Belonging. Royal Holloway, University of London

samedi 17 septembre 2011

Histoire transnationale des pensées raciales


Séminaire organisé par Beth Epstein (NYU) et Carole Reynaud Paligot – NYU, Centre d’histoire du XIXe Paris 1-Paris 4 – en collaboration avec Ann Thomson (Université de Paris 8)

Infos pratiques : 1er lundi de chaque mois de 17h à 19h (excepté en mai, la séance aura lieu le 23 mai) à New York University 56 rue de Passy, 75016 Paris. Métro : La Muette ou Passy

vendredi 9 septembre 2011

Racist incidents in England and Wales / Home Office statistics

The figures show the number of reported incidents to police forces in England and Wales. A "racist incident" is any incident, including any crime, which is perceived to be racist by the victim or any other person.
Date: Thu Sep 08 09:30:13 BST 2011
3 downloadable files:
· · Racist incidents, England and Wales, 2010/11 (Microsoft Excel file - 44kb)
· · Statistical News Release Racist incidents, England and Wales, 2010/11 (PDF file - 31kb)
· · Pre-Release Access To: Racist Incident Statistics, England And Wales, 2010/11 (PDF file - 18kb)

mardi 30 août 2011

Retheorizing Race and Whiteness in the 21st Century
Changes and Challenges

Edited by Charles A Gallagher and France Winddance Twine
Series: Ethnic and Racial Studies

This book examines the role whiteness and white identities play in framing and reworking racial categories, hierarchies and boundaries within the context of nation, class, gender and immigration. It takes as its theoretical starting point the understanding that whiteness is not, and nor has it ever been, a static uniform category of social identification. The scholarship in this book uses new empirical studies to show whiteness as a multiplicity of identities that are historically grounded, class specific, politically manipulated and gendered social relations that inhabit local custom and national sentiment.

Contributors to this book examine a wide range of issues, yet all chapters are linked by one common denominator: they examine how power and oppression are articulated, redefined and asserted through various political discourses and cultural practices that privilege whiteness even when the prerogatives of the dominant group are contested. Retheorizing Race and Whiteness in the 21st Century is an important new contribution to the study of whiteness for academics, researchers, and advanced students of Ethnic Studies, Sociology, Political Science, and Ethnography.

To Be Published September 21st 2011 | Hardback: 978-0-415-68000-4 | £80.00

Immigration to UK rises by more than 20 % / Independent

By Andy McSmith, Friday, 26 August 2011

Net immigration to the UK is up more than 20 per cent, causing problems for David Cameron who categorically promised that his Government would reduce it.
During 2010, 239,000 more people entered the UK than left, compared with 198,000 in 2009. It was the second highest figure for net migration since records began in 1991.
But this is not a sign that it has become easier for foreign nationals to enter the UK. Yesterday's figures from the Office of National Statistics (ONS) show that the total number of immigrants – 575,000 last year – has hardly changed in six years.
The difference is that the number of people who left – 336,000 – was the lowest since 2005. People who live in the UK are choosing to stay.
This suggests that if Mr Cameron's promise to reduce net immigration to "tens of thousands" is to be met, there will either have to be a dramatic cut in the number of people entering the country, or the Government will have to hope that greater numbers leave.
According to the Home Office, most of the people coming to the UK are not subject to immigration control, because 60 per cent are British, while another 28 per cent are from the EU or other parts of Europe.
Last year saw an eight-fold increase in net migration from the eight former Communist states that were admitted to the EU in 2004, with 71,000 arriving and 31,000 leaving. The number of Poles in the UK has risen in seven years from 75,000 in 2003 to 532,000.
Separate figures released by the ONS showed that a quarter of all babies born in the UK had mothers born outside the country, with Poland as their commonest country of origin, while most foreign-born fathers were from Pakistan.

samedi 2 juillet 2011

Dynamique des échanges internationaux

Darwis Khudori (Université du Havre), qui a participé au colloque du GRER "Métissages" au Cap (Afrique du Sud) en 2010, nous signale qu'il prépare un colloque intitulé :

LA DYNAMIQUE DES ECHANGES INTERNATIONAUX EN AFRIQUE, ASIE ET EUROPE : Le défi pour l'éducation aux échanges internationaux dans une perspective de bien-être commun dans un monde durable

Le colloque aura lieu à Jakarta, Bandung et Bali entre le 14 et le 20 novembre 2011.
L'appel à communication et d'autres informations sont en ligne ici

vendredi 24 juin 2011

Frontières identitaires et représentations de l'altérité / CFP

Un appel à communication de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales susceptible d'intéresser certains membres du GRER (un certain nombre de problématiques communes) :
FRONTIÈRES IDENTITAIRES ET REPRÉSENTATION DE L’ALTÉRITÉ
Inégalités, mobilités, reconnaissance

Journée d’Études - 27 Janvier 2012
Groupe de Recherche « Frontières Identitaires » [Blog - http://frontieres.hypotheses.org]
Organisateurs : Lenita Perrier (EHESS-CEAF), Pascale Gruson (Institute Marcel Mauss, CNRS, EHESS-CEMS), Zubeida Abdulkhaliq (EHESS-CADIS)

[...]
Cette journée d’études vise à faire ressortir la dynamique des frontières identitaires situées sur les interstices de mouvements sociaux nationaux et transnationaux traversés par de nouveaux référents capables de représenter les cultures occidentales et orientales dans leurs particularités, mais aussi dans leurs similitudes, et dans les transformations plus ou moins marquées par les luttes antiracistes et les revendications d’une reconnaissance citoyenne élargie. Le monde est de ce fait devenu moins étanche et de surcroît une multitude de voix croisées s’élèvent et se transforment en véritable moteur des revendications individuelles et/ou collectives. On observe que dans le contexte des inégalités socio-économiques, politiques et culturelles, ces divers mouvements font écho aux postulats forts et emblématiques du « vivre ensemble » (Touraine) dans un monde multiple cherchant ses repères à partir d’autres différentiels capables de « parler une langue commune, partagée par tous ». Dans ce sens, l’accent est mis sur l’analyse des rapports relationnels de cohésion, de croisement et d’interdépendance qui définissent la dynamique des frontières identitaires dans ses multiples cadres normatifs et représentatifs.
Cette problématique s’ouvre sur deux axes principaux :
(I) L’analyse des rapports sociaux autour du vécu des inégalités sociales, raciales, culturelles, économiques et politiques définissant de manière tangible la vie des sujets pris dans les rapports de pouvoirs réels et/ou subjectifs plus au moins difficiles à appréhender. [...]
(II) Les questionnements sur les pratiques qui s’articulent autour de mobilités spatiales, territoriales et sociales très diverses. Nous proposons ici de saisir la complexité des relations entre une identité territoriale et l’altérité qui en résulte, altérité perceptive. [...]
Les propositions de communication devront être envoyées en français ou en anglais (une page).
Réception des résumés : 30 septembre 2011
Résultat de sélection des propositions : 30 octobre 2011
Réception des communications : 30 novembre 2011
Adresse courriel : lperrier@msh-paris.fr

Programme 2011-12 : GRER 14

14 octobre 2011 : Bénédicte Deschamps (Maître de conférences à l’Université Paris Diderot) : De la liberté en Italie et de l’esclavage en Amérique : les exilés italiens face la question raciale aux États-Unis (1840-1870)

21 octobre 2011 : Monia O’Brien Castro (Maître de conférences à l’Université François Rabelais de Tours) : « Parallel Lives » : Tensions inter-communautaires et cohésion sociale en Grande-Bretagne

4 novembre 2011 : Maggy Hary (Maître de conférences à l’Université Paris Diderot) : De la Déclaration Balfour à la création d'Israël : représentations de la communauté juive de Palestine chez les Britanniques du mandat

18 novembre 2011 : Marie Terrier (doctorante à l’Université Paris 3 Sorbonne nouvelle) : Les modalités de l’amélioration de la « race humaine » dans le néo-malthusianisme d’Annie Besant

16 décembre 2011 : Maud Michaut (doctorante à l’Université Lumière Lyon 2) "Possessing all the good temper of his race”: missionnaires britanniques et race à travers l’exemple de la Church Missionary Society au Buganda (1865-1910)

13 janvier 2012 : Journée GRER/SAGEF : Contestation féministe du néodarwinisme du XIXe siècle à nos jours

20 janvier 2012 : Annael Le Poullennec (doctorante à l’Université de Provence) : Le corps étranger : analyse de la figure du « Makwerekwere » dans la production filmique sud-africaine récente

3 février 2012 : John Mullen (Maître de conférences à l’Université Créteil Paris 12) : Stéréotypes et identités : l’Irlande et les Irlandais dans le music-hall britannique (1900-1920)

17 février 2012 : Marine Le Puloch (Maître de conférences à l’Université Paris Diderot) : Transfuges européens et autonomie des populations autochtones, les Makuxi du Brésil et les Lubicon du Canada

9 mars 2012 : Florence Binard (Maître de conférences à l’Université Paris Diderot) : Féminisation du corps enseignant et avenir de la "race" en Grande-Bretagne au tournant du XXe siècle

23 mars 2012 : Marius Turda (Professeur à Oxford Brookes University) : Crafting Humans: Modernity, Eugenics and Biopolitics

30 mars 2012 : Gilles Teulié (Professeur à l’Université de Provence) : (titre à préciser)

6 avril 2012 : Mélanie Torrent (Maître de conférences à l’Université Paris Diderot) : Gérer les indépendances en Afrique de l'Ouest : l'influence des questions raciales sur les politiques de Whitehall

13 avril 2012 : Neil Davie (Professeur à l’Université Lumière Lyon 2) Mapping the racial other: phrenology, race and colonial discourse in Britain, 1810-1850

4 mai 2012 : Ludivine Royer (Maître de conférences à l’Université de la Réunion) : Australie - une histoire culturelle du « gène aborigène », 2ème partie

25 mai 2012 : Stéphane Porion (doctorant à l’université Paris 3 Sorbonne nouvelle) : Alfred Sherman (titre à préciser)

1er juin 2012 : Thierry Vircoulon (chercheur, IFRI, Nairobi) : Les Blancs sud-africains contre l'apartheid, chapitre 2 : le temps de la lutte (1970-1990)

Programme susceptible d'être modifié

jeudi 16 juin 2011

Conférence Pekka Hämäläinen / The Comanche Empire

Une conférence qui intéressera sans doute les américanistes s'intéressant en particulier aux Amérindiens :

Le Centre d’Études Nord-Américaines (CENA) de l’EHESS et le Réseau pour le Développement Européen de l’Histoire de la Jeune Amérique (REDEHJA) organisent une conférence exceptionnelle de Pekka Hämäläinen, associate professor à l’Université de Californie à Santa Barbara et chercheur en résidence à l’Institut d’études avancées de Nantes en 2010-2011, qui présentera son ouvrage, The Comanche Empire, paru aux presses universitaires de Yale en 2008, le lundi 20 juin 2011, en salle M. et D. Lombard, EHESS, 96 bd Raspail, 75006 PARIS, de 18h à 20h.

La présentation du livre par l’auteur, qui a reçu treize prix aux États-Unis dont le très prestigieux Bancroft prize, sera suivie de trois commentaires par Emmanuel Désveaux, EHESS, Institut Marcel Mauss, Christophe Giudicelli, Université de Paris III, MASCIPO, et Gilles Havard, CNRS, MASCIPO.

Summary of the book:
In the eighteenth and early nineteenth centuries, at the high tide of imperial struggles in North America, an indigenous empire rose to dominate the fiercely contested lands of the American Southwest, the southern Great Plains, and northern Mexico. This powerful empire, built by the Comanche Indians, eclipsed its various European rivals in military prowess, political prestige, economic power, commercial reach, and cultural influence. Yet, until now, the Comanche empire has gone unrecognized in historical accounts.
This compelling and original book uncovers the lost story of the Comanches. It is a story that challenges the idea of indigenous peoples as victims of European expansion and offers a new model for the history of colonial expansion, colonial frontiers, and Native-European relations in North America and elsewhere. Pekka Hämäläinen shows in vivid detail how the Comanches built their unique empire and resisted European colonization, and why they fell to defeat in 1875. With extensive knowledge and deep insight, the author brings into clear relief the Comanches’ remarkable impact on the trajectory of history.

mercredi 15 juin 2011

Festival de Douarnenez / Cinéma d'Afrique du Sud

Pour les amateurs d'études sud-africaines en particulier, le festival de cinéma de Douarnenez (29) a cette année pour sujet le cinéma d'Afrique du Sud. Il se déroulera du 19 au 27 août 2011. 

N'hésitez pas à contacter Annael Le Poullennec pour toute information (annaellp@gmail.com)

Dossier de presse
Plus d'infos sur le site du festival
Contact officiel du festival: fdz@wanadoo.fr

mercredi 1 juin 2011

Couleurs, esclavages, libérations coloniales 1804-1860

Colloque Couleurs, esclavages, libérations coloniales 1804-1860
Réorientations des empires, nouvelles colonisations
Amériques, Europe, Afrique

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Université Paris 7 Denis-Diderot, APECE
16-18 juin 2011

Programme disponible depuis cette page.

vendredi 27 mai 2011

Obama and race / Patterns of Prejudice

Obama and Race: History, Culture, Politics, special double issue of Patterns of Prejudice guest-edited by Richard H. King (vol. 45/1-2, February-May 2011, 197p.).
Among the contents, listed below, are two articles that have been granted free online access until 31 December 2011.
- Prologue: "The riddle of race", Emily Bernard
(free access at www.informaworld.com/rpop)
- "‘A curious relationship’: Barack Obama, the 1960s and the election of 2008", Brian Ward
(free access at www.informaworld.com/rpop)
- "The presence and absence of race", George Lewis
- "Becoming black, becoming president", Richard H. King
- "Two great days in Harlem", Photographs by Carmel King
- "How to read Michelle Obama", Maria Lauret
- "Barack Obama and the American island of the colour blind", Peter Kuryla
- "Barack Obama as the post-racial candidate for a post-racial America: perspectives from Asian America and Hawai‘i", Jonathan Y. Okamura
- "Barack Obama and the South: demography as electoral opportunity", Donald Beachler
- "Teaching Obama: history, critical race theory and social work education", Damon Freeman

jeudi 26 mai 2011

Journée d'étude "RACE EN QUESTIONS"

Bien qu'il s'agisse d'une journée qui n'est pas centrée sur le monde anglophone, les séances de l'après-midi, en particulier, ont une résonance forte avec les travaux du GRER et pourront sans doute vous intéresser :
Mardi 31 mai 2011 - 9h30-18h

JE organisée par le Groupe d’Etudes Ibériques du Centre de recherches historiques de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales avec le concours de la Red Columnaria, la journée se déroulera au Collège d’Espagne de la Cité Universitaire Internationale.

Accueil : Javier de Lucas (directeur du Colegio de España)

Introduction : 
10h00 Jean-Paul Zuñiga (EHESS, Centre de Recherches Historiques)

10h30 Charles de Miramon (EHESS, Centre de Recherches Historiques)
« Race : l’invention du mot et le courant héréditaire médiéval »
11h00 Pause
11h15 Alexandre Coello  ( Universitat Pompeu Fabra, Barcelone)
« The Statute of Purity of Blood in the Society of Jesus (1593) and Its Influence in Colonial Peru (17th century) »
11h45 Discussion introduite par : Henriette Asséo (EHESS, Centre de Recherches Historiques)
13h00 Déjeuner
14h30 Carole Reynaud Paligot (Centre d'histoire du XIXe de Paris1- Paris IV)
« Usages politiques de l’anthropologie raciale Europe-Etats-Unis XIX-XXe »
15h00 Juan Manuel Sanchez Arteaga (CSIC, Madrid)
« Human biology as ideology: biological racism and symbolic structures for racial domination »
15h30 Pause
15h45 Jean-Christophe Coffin (Université de Paris V
« Race et pathologies mentales au XIXe siècle »
16h15 Discussion introduite par : Emmanuelle Sibeud (Université de Paris VIII)

Conclusion
17h30 Enric Porqueres (EHESS, Centre de Recherches Historiques)

Infos pratiques: Colegio de España en Paris, Cité internationale universitaire, 7E bd Jourdan • 75014 Paris
RER : Cité Universitaire.

jeudi 19 mai 2011

Stephen Lawrence / Guardian

Two men to stand trial for Stephen Lawrence murder after court ruling
David Norris and Gary Dobson, whose 1996 acquittal was quashed by appeal court, charged with murder

by Vikram Dodd, guardian.co.uk, Wednesday 18 May 2011
 
The parents of Stephen Lawrence, stabbed to death by a racist gang who "targeted" him because he was black, saw their 18-year campaign for justice for their son result in a court ruling that two men will stand trial for the murder.
Doreen and Neville Lawrence witnessed the court of appeal clear the way for Gary Dobson, 35, to face a jury. The court's permission was needed because Dobson had been acquitted of Stephen's murder in a prosecution brought in 1996.
Judges headed by the lord chief justice decided new forensic tests on Dobson's grey bomber jacket and a cardigan had produced evidence that was compelling enough to quash his acquittal and see him stand trial for a second time.
He will go on trial in November alongside David Norris, 34, who was a suspect in the original murder investigation but who has never previously been charged.
The killing in 1993 in Eltham, south-east London, is one of the most high-profile unsolved murders in Britain.
Lawrence was 18 and a talented student who dreamed of being an architect, when he became the victim of a gang that first shouted racist abuse at him, and then stabbed him.
Lawrence's death stood out for nearly two decades because of the effect it has had on race relations in Britain and the failings it revealed. The Met police bungled the first murder investigation and pressure from the campaign started by the Lawrence family led to a public inquiry, which found "institutional racism" had plagued the case.
The news of the trial saw another landmark chapter for the family, police and the courts. [...]
Read the full article here

Le GRER à la SAES

Plusieurs membres et intervenants du GRER participent à différents ateliers du 51e Congrès de la SAES, qui se tient à Paris à la fin de la semaine (20-22 mai).
Vous pourrez entendre:

Atelier 6 - Histoire des idées (Franck Lessay, Patrick Badonnel)
Vendredi 20 mai - Après-midi - Salle A05
1740-1820 TERRIER Marie (Paris 3)
La réforme ou la dialectique de la peur dans la pensée socialiste d'Annie Besant (1885-1890)


Atelier 18 - Civilisations du Commonwealth (SEPC - Martine Piquet, Michel Prum, Gilles Teulié)
Dimanche 22 mai – Matin – Salle C35
0900-0930 PERROT Cécile (Rennes)
Between attraction and repulsion: Impact of global trends and discourse on South African education policies
1030-1100 LE POULLENNEC Annael (Aix-Marseille / Nanterre)
The township and the gangster - A study of new signifiers of South Africa in Tsotsi

Atelier 25 - Etudes sur les femmes, le sexe et le genre (Françoise Barret-Ducrocq, Claire Bazin, Florence Binard, Guyonne Leduc, Fiona Mc Cann)
Vendredi 20 mai – Après-midi – Salle A23
1430-1445 BINARD Florence (Paris 7)
Présentation de la Société française d'études anglophones sur les femmes, le sexe et le genre
1745-1815 GUYARD-NEDELEC Alexandrine (Paris EHESS)
Re-naître par le droit ou le droit à re-naître
Dimanche 22 mai – Matin – Salle A23
0900-0930 BINARD Florence (Paris 7)
Pour une traduction bon genre : comparaison des guides francophones et anglophones de langue non-sexiste 
1130-1200 ROYER Ludivine (La Réunion)
Raisons et conséquences des grossesses précoces chez les Aborigènes d'Australie – Mais au fait où est le problème?
Le site du Congrès est accessible ici (programme, infos pratiques, etc.) 

mardi 17 mai 2011

Colloque "Multiculturalisme et genre" - Le Havre


Programme complet disponible en ligne ici
NB : Marina Matesic (Croatie) a annulé son intervention

lundi 9 mai 2011

Ludivine Royer / "gène aborigène"

Pour la dernière séance de la treizième année de notre séminaire, nous pourrons entendre ce vendredi 13 mai Ludivine Royer, Maître de conférences à l'Université de la Réunion, qui interviendra sur :

Australie - une histoire culturelle du « gène aborigène »

Nous espérons vous retrouver nombreux pour ce dernier rendez-vous avant l'été.

Comme tous les ans, une sélection des communications du séminaire paraîtra en octobre-novembre dans la collection "Racisme et Eugénisme" (L'Harmattan).

Au plaisir de vous retrouver vendredi.

Participation politique et civique des femmes de culture musulmane en France et en Grande-Bretagne

Nous portons à votre connaissance un colloque organisé par Danièle Joly, Khursheed Wadia, Giulia Fabbiano et Alexandra Poli, qui aura lieu le 18 mai prochain à la Maison Suger et aura pour thème :

"Participation politique et civique des femmes de culture musulmane en France et en Grande-Bretagne"

L’objectif de cette rencontre est de diffuser les résultats d’une recherche (financée par The Economic and Social Research Council, en Grande-Bretagne) sur la participation politique et civique des femmes de culture musulmane, et de réunir des universitaires et des femmes engagées qui viendront échanger sur leurs travaux et leurs activités.
Ce colloque sera notamment l’occasion d’une réflexion critique sur la nature et l’étendue des formes de participation et d’engagement des femmes de culture musulmane à la vie publique en France et en Grande-Bretagne.
Cette journée a également pour vocation de construire un espace d’échanges à partir des données académiques et des pratiques afin de créer des réseaux et de mettre en place une collaboration entre des spécialistes de la participation politique, du genre, des relations ethniques, de l'Islam, ainsi qu’entre les institutions et les associations qui contribuent à promouvoir ces questions tant sur le plan national qu’international.
Nous veillerons à identifier les axes de bonnes pratiques afin, entre autres, d’encourager une recherche interdisciplinaire et multidimensionnelle plus concertée croisant les réflexions concernant les populations de culture musulmane, le genre et la sphère publique.

NB : L'inscription est obligatoire, car les places sont très limitées.
URL de référence : http://cadis.ehess.fr/document.php?id=301

Florence Binard / Homosexualité et eugénisme

L'avant dernière séance du GRER pour l'année 2010-11 a eu lieu ce vendredi 6 mai. Nous y avons entendu Florence Binard, Maître de conférences à l'Université Paris Diderot, sur :

Homosexualité et eugénisme au tournant du XIXe siècle. Edith Ellis

vendredi 29 avril 2011

Daedalus - "Race, Inequality, and Culture"

Daedalus. Journal of the American Academy of Arts and Sciences, 140 (2), printemps 2011: "Race, Inequality, and Culture"

Sommaire (en particulier pour les américanistes qu'intéressent les évolutions de la question raciale)

- Lawrence D. Bobo (Harvard): "Somewhere between Jim Crow and Post-Racialism", pp. 11-36  
- Douglas S. Massey (Princeton): "The Past and Future of American Civil Rights", pp. 37-54  
- William Julius Wilson (Harvard): " The Declining Significance of Race:  Revisited and Revised", pp. 55-69  
- James J. Heckman (University of Chicago): "A Post-Racial Strategy for Improving Skills to Promote Equality", pp. 70-89  
- Richard E. Nisbett (University of Michigan): " The Achievement Gap: Past, Present, and Future", pp. 90-100  
- Michael J. Klarman (Harvard): "Has the Supreme Court Been More a Friend or Foe to African Americans?", pp. 101-108  
- Daniel Sabbagh (Sciences Po/CERI): "Affirmative Action: The U.S. Experience in Comparative Perspective", pp. 109-120  
- Rogers M. Smith (University of Pennsylvannia), Desmond S. King (Oxford), and Philip A. Klinkner (Hamilton College):" Barack Obama and American Racial Politics", pp. 121-135 
- Taeku Lee (Berkeley): "Post-Racial and Pan-Racial Politics", pp. 136-150.  
- Jennifer L. Hochschild (Harvard), Vesla M. Weaver (University of Virginia), and Traci Burch (Northwestern): "Destabilizing the American Racial Order", pp. 151-165  
- Jennifer A. Richeson (Northwestern) and Maureen A. Craig: "Intra-minority Intergroup Relations", pp. 166-175  
- Marcyliena Morgan (Harvard) and Dionne Bennett (Loyola Marymount University): "Hip-Hop and Its Global Imprint", pp. 176-196  
- Cathy J. Cohen (University of Chicago): "Millennials and the Post-Racial Myth", pp. 197-205.  
- Alford A. Young, Jr (University of Michigan): "The Black Masculinities of Barack Obama, pp. 206-214  - Roger Waldinger (UCLA): "Immigration: The New American Dilemma", pp. 215-225  
- Martha Biondi (Northwestern): "African American Studies: Then& Now", pp. 226

Neil Davie / "Races of Men"

Pendant la séance d'aujourd'hui 29 avril, nous pourrons entendre Neil Davie, Professeur à l'Université Lumière Lyon 2, qui interviendra sur :

Dissecting The Races of Men: Robert Knox, Anatomy and Racial Theory in Britain, 1820-1850

La communication sera en anglais, le débat pourra être en français.

Les deux dernières séances seront les 6 et 13 mai (Florence Binard - Paris Diderot - puis Ludivine Royer - Université de la Réunion).

Au plaisir de vous retrouver cet après-midi.

L'Héritage de Charles Darwin dans les cultures européennes

Vient de paraître : 
Georges Letissier et Michel Prum (dir.)
L'Héritage de Charles Darwin dans les cultures européennes
Paris, L'Harmattan, collection "Racisme et eugénisme" 
ISBN : 978-2-296-55111-4

Introduction (Georges Letissier et Michel Prum)

La réception de Darwin au XIXe siècle
- "Transcendent Wonder or Moral Putrefaction?": Thomas Carlyle and the Legacy of Charles Darwin in England (David R. Sorensen)
- La « Préface » de Clémence Royer pour le livre de Darwin De l'origine des
espèces : matrice de l'imaginaire de la Préhistoire et des fictions en langue française ?  (Marc Guillaumie)
- L'« histoire de la Vie » de Louis Figuier : un genre au service de l'(anti)évolutionnisme (Richard Somerset)

Darwin dans les grands systèmes de pensée
- L'héritage de Darwin sur le marxisme occidental  (Édouard Pacaud)
- Darwin et Freud : l'effet de civilisation (Lilian Truchon)

Les paradigmes darwiniens dans l'épistémologie contemporaine
- La darwinisation de la communication  (Roger Bautier)
- Les concepts darwiniens et l'étude de la tradition orale des enfants : métaphore ou modèle ? (Andy Arleo)
- Naturaliser l'esprit, « darwiniser » la culture ? Néodarwinisme et sciences humaines chez Steven Pinker et Dan Sperber  (Thomas Koch)

Darwin dans l'Histoire, les mentalités et l'imaginaire visuel
- Le « darwinisme appliqué » ou la régénération de la « race » à l'époque édouardienne : la pensée de Caleb Williams Saleeby (Florence Binard)
- Les Irlandais : le maillon manquant de la chaîne de l'évolution ?  (Valérie Morisson)
- Résurgences créationnistes en Europe : le cas de la Grande-Bretagne (Aurélie Godet)
- Darwin au music-hall parisien (Rae Beth Gordon)

Darwin et la littérature
- La postérité littéraire de Charles Darwin chez les intellectuels français de la fin du XIXe siècle  (Sandrine Schiano-Bennis)
- La poésie darwinienne et anti-darwinienne de 1860 à 1938 : de nouvelles images de l'humanité  (Nicolas Wanlin)
- Penser la fiction à travers Darwin  (Jean-François Chassay)
- L'héritage de Darwin dans le roman néo-victorien (Georges Letissier)
- Wishing for 'A Place before the Flood': Darwinian Paradigms of Extinction and Transformation in Jeanette Winterson's Lighthousekeeping  (Maria
Antoinetta Struzziero)

samedi 9 avril 2011

Images changeantes de l'Inde et de l'Afrique

Vient de paraître : Geetha Ganapathy-Doré et Michel Olinga :
Images changeantes de l'Inde et de l'Afrique, L'Harmattan.


dimanche 3 avril 2011

Roland Lomme / Castes en Inde

La prochaine séance du GRER aura lieu ce vendredi 8 avril. Nous pourrons entendre Roland Lomme, chercheur à la Banque Mondiale, en poste à New Dehli, et de passage à Paris. Il interviendra sur :
"Les politiques de discriminations positives en Inde ont-elles un impact sur le développement économique et social ? Les castes en Inde."

Par ailleurs, nous vous informons que la dernière séance de l'année (Bénédicte Deschamps) est, pour des raisons techniques, reportée à l'an prochain.
Au plaisir de vous retrouver vendredi.

jeudi 31 mars 2011

Histoire transnationale des pensées raciales

La prochaine séance du séminaire « Histoire transnationale des pensées raciales XVIII-XXe siècles » (Carole Reynaud-Parigot) accueillera Claude Blanckaert à propos de :

L'anthropométrie. Langage, normes techniques, controverses (XIXe siècle)

Claude Blanckaert est directeur de recherches au CNRS (Centre Alexandre Koyré). Il a notamment publié : La Nature de la société. Organicisme et sciences sociales au XIXe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. « Histoire des sciences humaines », 2004, 155 p. ; De la race à l’évolution. Paul Broca et l’anthropologie française (1850-1900), Paris, L’Harmattan, coll. « Histoire des sciences humaines », 2009, 650 p.

lundi 4 avril 2011 de 17h à 19h
à New York University 56 rue de Passy, 75016 Paris
Métro : La Muette ou Passy

mercredi 23 mars 2011

Compter et classer. Histoire des recensements américains

Paul Schor reçoit le Prix Willi Paul Adams pour son livre publié aux Éditions de l'EHESS :

Compter et classer. Histoire des recensements américains

Paul Schor (Université Paris Diderot), a été sélectionné par l'organisation des historiens américains (OAH) pour recevoir le prix Willi Paul Adams 2011.

Ce prix est attribué tous les deux ans au meilleur livre d'histoire américaine publié dans une langue autre que l'anglais.
"Le comité a choisi avec enthousiasme Compter et classer pour sa contribution profonde et accessible à l’histoire sociale des États-Unis, à l’histoire de la race et de l’ethnicité aux États-Unis et à l’histoire des recensements et des statistiques sociales. Paul Schor propose une étude stimulante au carrefour des politiques des recensements et de la politique de la race aux États-Unis."
Fondée en 1907, l’Organization of American Historians est la plus importante société savante et organisation professionnelle dédiée à l’enseignement et à l’étude du passé américain. L’OAH promeut l’excellence dans la recherche, l’enseignement et la présentation de l’histoire américaine.